Comparatif fiscal : vide ou meublé ?

Publié par Ameublys

Le propriétaire peut choisir entre louer son bien nu ou meublé. La situation du logement est un critère déterminant. Dans une ville universitaire ou un bassin d’emploi, beaucoup d’étudiants et de salariés temporaires vont rechercher des biens meublés pour des périodes de courte à moyenne durée.

Il est nécessaire d’apprécier la situation fiscale de chaque régime.

Prenons un exemple concret :
Un T3 se loue dans une ville importante 650 euros, plus 80 euros de charges. Ce même bien en meublé va se louer 880 euros charges incluses.Notre propriétaire est dans la tranche de 30% pour l’Impôt sur le Revenu.

Le bien nu va donc rapporter 7800 euros brut par an, et il va être soumis à un abattement de 30%, (2340 euros), ce qui ramène le montant imposable à 5460 euros. Notre propriétaire va payer 1638 euros de IR et 846 euros de prélèvements sociaux. Il aura donc un revenu net locatif de 5316 euros.

Le bien en meublé va rapporter 10560 euros (charges comprises), mais il va subir un abattement de 50%, et le montant imposable est de 5280 euros. Notre propriétaire va donc payer 1584 euros de IR et 818 euros de charges sociales. En estimant les charges à 100 euros / mois soient 1200 euros, il va rester au propriétaire 6958 euros net.

Dans notre exemple, notre bien meublé a donc rapporté 1642 euros net de plus à notre propriétaire.

Dans les deux cas, il existe un régime forfaitaire simplifié qui permet de déclarer simplement au fisc les revenus locatifs. Il convient de ne pas dépasser les plafonds annuels: 15000 euros pour le bien nu et 32600 euros pour le bien meublé.